Select Page
promouvoir une propriété à vendre

En tant qu’agence, quelles techniques utilisez-vous pour donner plus de visibilité à un bien immobilier que vous souhaitez vendre ? En dehors de vos propres moyens (site web, mailing aux profils intéressés, stands et vitrines, appels ou messages via Whatsapp aux clients qui pourraient s’y intégrer…), vous serez probablement “obligé” d’utiliser les différents portails et répertoires de propriétés tels que Idealista, Habitaclia ou Pisos.com pour promouvoir une propriété à vendre.

La relation entre les agences et ces portails est de type “amour-haine” : d’une part, la visibilité des biens annoncés sur ces portails est multipliée de manière exponentielle, mais d’autre part, les coûts associés à ces services créent la nécessité de réduire au maximum le temps passé dans le portefeuille de chaque bien. Comment pouvons-nous réduire les coûts lors de la promotion d’un bien à vendre ?

5 conseils pour réduire les coûts lors de la promotion d’une maison à vendre

1. Réduit la dépendance à l’égard des portails externes

Cela dit, les portails de publicité intérieure sont de grands alliés pour gagner en visibilité, mais ils impliquent aussi des coûts supplémentaires dont il faut tenir compte. Par conséquent, si nous travaillons avec ces annuaires, nous ne devrions pas les inclure dans le processus immédiatement, mais seulement dans les cas où il est vraiment nécessaire d’accroître la visibilité du bien.

Si un bien immobilier entre dans votre portefeuille et qu’un acheteur potentiel vous vient immédiatement à l’esprit, allez d’abord le voir avant de l’annoncer, ou même établissez au préalable un filtre d’éventuelles parties intéressées auxquelles vous pouvez le proposer sans avoir à dépenser de ressources promotionnelles.

2. Montrez autant que vous le pouvez

Le temps que vous passez à faire la promotion d’un bien, que ce soit sur votre propre site web ou sur différents portails, augmentera les coûts de la promotion. Vous devez donc faciliter autant que possible tous les processus qui permettent à l’utilisateur de savoir quel bien est adapté à ses besoins, comment il est avec tous les détails.

Les différentes possibilités que les outils en ligne offrent aux utilisateurs étant à la portée de tout internaute, montrer le minimum pour susciter un intérêt croissant pour la propriété et faire en sorte que l’utilisateur “se donne la peine” de demander plus d’informations n’est plus une technique de vente productive. Au contraire : le client veut maintenant un maximum d’informations en un minimum de temps et d’efforts.

Pour cette raison, le fait que les fichiers (que ce soit sur le web lui-même ou sur des portails) comportent des ressources telles qu’une galerie d’images “puissante” ou des innovations comme les visites virtuelles de maisons qui résolvent les doutes éventuels est plus approprié que les ambiguïtés qui obligent l’utilisateur à demander (et l’agent à répondre) ou finissent par faire perdre à l’utilisateur tout intérêt pour le bien (pourquoi s’embêter à chercher des informations si je trouve ce que je veux dans une autre meilleure).

3. Gagner du temps, c’est aussi économiser des coûts

Tout ne consiste pas, lorsqu’il s’agit de réduire les coûts, à réduire les actions promotionnelles qui impliquent une dépense. Le temps que nous investissons se traduit également par des coûts directs (ce qu’il en coûte de rembourser chaque heure de chaque agent) et des coûts indirects (en investissant dans un bien immobilier spécifique, nous perdons des occasions de promouvoir d’autres biens immobiliers du portefeuille).

Par conséquent, en lien avec le point précédent, nous devons éviter l’ambiguïté ou le manque d’informations qui peuvent être offertes de première main. Si vous êtes constamment interrogé sur la répartition d’un bien immobilier, c’est parce que le fichier immobilier ne l’indique pas correctement : ajoutez un plan de situation ou, mieux encore, une visite virtuelle du bien afin que l’intéressé puisse le parcourir exactement comme s’il le visitait (mais sans se déplacer).

4. Analyser la procédure qui vous convient le mieux

Chaque client et chaque bien est différent, alors pourquoi suivre la même procédure pour tous ? Il y aura des biens qui, comme nous l’avons mentionné au premier point, coûteront moins de temps et de ressources lorsqu’il s’agira de leur trouver un acheteur éventuel. De même, il y aura des biens immobiliers qui coûteront plus cher que d’autres qui sortent du portefeuille de l’agence.

Par conséquent, nous devons établir différentes procédures lors de la promotion d’une propriété à vendre en fonction de ses caractéristiques spécifiques : de la nécessité de l’introduire dans des portails externes de logement, dans combien d’entre eux, aller directement à la base de données de possibles intéressés (par des appels, des mailings, un message personnel, etc.) ou la laisser découvrir, ajouter plus d’images, plus d’informations, une visite à 360º de la propriété, etc.

5. Ne cessez pas de collecter des informations

L’information est le pouvoir, et pour analyser la procédure qui fonctionne le mieux pour chaque bien, il est nécessaire que nous l’ayons bien en main. Par conséquent, l’analyse et les outils qui la rendent possible doivent faire partie du processus de vente de toute agence immobilière soucieuse d’améliorer ses services.

L’expérience est un diplôme, et nous pouvons déjà savoir à l’avance par la façon dont les visites de propriétés de type similaire ont réagi ce qui est intéressant à promouvoir, mais l’analyse, les données, sont plus précises que l’intuition, que cela nous plaise ou non. Ainsi, savoir combien de visites en ligne une propriété reçoit, combien de personnes deviennent acheteurs, etc. nous aide à mieux connaître la méthodologie pour qu’une propriété soit vendue plus tôt et donc à réduire les coûts lors de la promotion d’une propriété à vendre.