Select Page
Optimiser la visite d'un appartement à vendre grâce à une visite virtuelle à 360° doit devenir la priorité de toute agence immobilière

La visite d’un appartement à vendre est l’un des moments clés dans toute l’agence. Selon l’impression faite, les informations utilisées et, en bref, les attentes créées, ces 15 à 30 minutes peuvent devenir le point culminant de toute ces heures travaillées autour de la propriété : des heures qui ne sont pas complètement visibles mais qui, entre la création de dossiers, la promotion, la mise en valeur de la propriété, l’accord avec le propriétaire sur les conditions de location/vente, l’offre aux bons locataires parmi le reste des propriétés du portefeuille, et la présentation à tous, s’ajoutent à un temps considérable dont, pour etre rentable, il faut etre assuré d’une certaine manière que cela se fait de la meilleur manière possible.

C’est pourquoi tout outil ou méthodologie qui non seulement réduit toute cette charge de travail, toute cette gestion, mais la rend aussi plus efficace, contribuera non seulement à rentabiliser les heures de travail, mais aussi à les améliorer afin qu’elles soient moins nécessaires. Non seulement elle augmentera les opportunités de vente, mais elle améliorera aussi tout, de la production à l’utilisation des ressources de l’agence. Comment et pourquoi devrions-nous optimiser le nombre de visites d’un appartement à vendre ? Parlons de la visite virtuelle en 360.

1. Pourquoi optimiser les visites d’un appartement à vendre

À l’ère de l’information, il n’est pas logique d’utiliser la technique consistant à montrer un appartement au plus grand nombre possible de personnes intéressées, en espérant mieux que ces dizaines de visites fassent tomber le bon locataire. Il existe aujourd’hui des méthodologies qui permettent de décomposer chaque caractéristique d’un appartement sans avoir à déplacer l’intéressé et l’agent sur place. Ce processus ne doit être effectué qu’au moment de vérifier que le bien est réellement adapté au locataire, qui considère comme définitif le bien qui va être habité au moins pendant une longue période, voire de façon permanente.

Ainsi, si nous proposons des système qui fournissent des informations, les questions fréquentes que chaque client éventuel se pose sur une propriété et que certaines images et une fiche technique ne peuvent pas résoudre (répartition des espaces, quantité de lumière qui entre dans chaque pièce, meme les vues depuis les balcons, etc.), il n’y aura pas à affronter ces doutes pour la première fois une fois qu’il entrera dans la propriété, et donc, il ne trouvera pas plus d’obstacles que ceux qu’il veut y résoudre, en les connaissant à l’avance.

2. Réduire le nombre d’heures consacrées aux visites d’un appartement à vendre : première priorité

Il n’existe pas de données exactes sur le nombre d’heures que nous devons investir pour vendre une propriété, car le fonctionnement de chaque agence est si différent qu’il ne serait pas possible de faire une échelle exacte, mais en tenant compte du temps moyen nécessaire pour vendre une maison, nous pouvons faire les hypothèses suivantes :

Le délai moyen de vente d’un bien immobilier en Espagne est de 6 mois. Cette moyenne inclut les grandes villes, les centres de population rurale et les petits villages. Pour être plus “juste” avec une approche qui peut être “familière” à une agence travaillant dans un environnement avec de grands mouvements immobiliers, nous utiliserons la moyenne des centres de population qui sont proches d’un million d’habitants (Valence, Séville, Bilbao, Saragosse, etc.) situés dans les 4,5 mois (en excluant par contre les 3 mois de Madrid et seulement 38 jours de Barcelone).

Ainsi, si l’on considère ces 4,5 mois en moyenne entre le moment où un bien immobilier entre dans le portefeuille et celui où il trouve son nouveau propriétaire, on pourrait indiquer le nombre moyen d’heures d’investissement suivant :

  • Partage d’informations exclusives – agence : une à deux heures
  • Créer un dossier de propriété : une à deux heures
  • Promotion de la propriété : une à deux heures
  • Gérer les clients intéressés : moyenne des appels et contacts par différents canaux qui peuvent être reçus en une semaine, multipliée par environ 8 à 12 semaines qui marque la moyenne.
  • Présentation de la propriété aux clients intéressés : moyenne des visites organisées chaque jour pendant les 8 à 12 semaines où la direction se concentre sur la recherche d’un acheteur.
  • Conclusion de la vente du bien : les dernières semaines depuis la visite du bien et la décision de l’acheter, temps qui comprend les visites à l’agence pour les signatures, les informations sur le financement, les conditions, etc., qui, bien qu’un peu retardées, ne devraient pas prendre plus de 4 à 6 heures d’activité au total à l’agence.

Malgré l’ambiguité des données (chaque propriété et chaque méthodologie de travail est différente pour pouvoir offrir l’investissement d’heures moyennes avec une certaine précision), nous pouvons apprécier comment la majeur partie des heures passées lors de la vente d’une propriété, se concentrent sur les étapes de gestion des clients intéressés et montrent la maison, le reste du temps investi étant compté en heures et non en jours.

3. Comment optimiser la visite d’un appartement à vendre grâce à une visite virtuelle à 360

Nous connaissons déjà le problème et la nécessité de réduire son impact, maintenant, comment faire, quelles techniques et quels outils nous aident en tant qu’agence à optimiser et à rendre les visites d’un appartement à vendre aussi réussies que possible ?

Pour ce faire, nous devons améliorer deux piliers : les flux de travail, – la façon dont nous approchons chaque client et les procédures que nous suivons jusqu’à ce qu’ils puissent se transformer en vente – et les outils utilisés pour ce faire.

Dans les deux cas, nous devons évaluer largement si l’optimisation des visites d’un appartement à vendre est une question d’amélioration de ce qui fonctionne déjà, ou si nous avons vraiment un problème en tant qu’agence et que la grande majorité des visites effectuées sont infructueuses. Dans ce dernier cas, nous devrions reformuler notre façon de travailler et proposer des changements, car il se peut que des informations vitales ne soient pas offertes, que les candidats ne soient pas filtrés et qu’ils doivent être écartés, que les cartes ne présentent pas les caractéristiques de base, etc.

Si, sur les X heures travaillées pour conclure une vente, plus de la moitié sont consacrées à la présentation du bien, nous devons envisager des outils et des méthodes qui “allègent” cette charge et qui servent à ce que le client reçoive au moins les mêmes informations que celles qu’il recevrait en se rendant au bien et en le parcourant avec l’agent. En ce sens, une visite virtuelle à 360º des biens immobiliers peut servir à recevoir cette “première impression” préalable et, en cas d’intérêt, le rendez-vous sera pris en personne, mais avec la garantie que le visiteur est susceptible de devenir le futur propriétaire (et de réduire considérablement le temps investi à cette fin).

En complément de la visite virtuelle 360, l’utilisation d’un CRM approprié, les systèmes automatisés de service à la clientèle, l’ajout de sections de questions fréquemment posées ou de réponses aux doutes les plus courants dans les cartes elles-mêmes … L’idée est d’intervenir dans les cas où l’on constate que les heures investies pour vendre un bien immobilier sont disproportionnées et que dans ces processus, beaucoup de temps est laissé sans utilité pratique ni pour l’agent ni pour la satisfaction du client. Vous voulez gagner du temps et des bénéfices grâce à la vente d’un bien immobilier ?